Revue de presse

AccueilRevue de presseSociétéDrogues douces versus drogues dures?

Drogues douces versus drogues dures?

Paru le 28 janvier 2017 | dans Société
Rédigé par Franck Gintrand

Le débat : Légaliser, dépénaliser ou au contraire pénaliser la consommation de cannabis ? La question divise à gauche depuis plusieurs années.

Origine du débat : Benoît Hamon veut aller plus loin que la dépénalisation (l’usage n’est plus un délit mais la culture et le commerce restent punis) et prône une légalisation.

Les arguments :  Le risque du canabis est à relativiser au regard des morts que provoque le tabac. Qui plus est, il semblerait que l’usage modéré ne présente aucun risque. Par ailleurs, la loi de 1970 condamnant la consommation de drogues douces ne semble pas vraiment dissuasive. La légalisation permettrait à la fois de tuer le trafic.

Les contre-arguments : Le débat est en grande partie scientifique. Contrairement aux experts qui défendent l’absence de nocivité du canabis, d’autres  refusent de distinguer drogues douces et drogues dures. Le canabis altère le comportement. Les risques d’addiction sont élevés. Par ailleurs, la loi est appliquée avec discernement et modération.

Aller plus loin : Drogues douces, drogues dures : où est la limite ?, article de Marceline Prevost dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net..

Analyses

L'opinion dans tous ses états