Analyses

AccueilAnalysesFabrique de l'opinionPolitiqueImages du pouvoirSurnoms politiques

Surnoms politiques

Paru le 24 novembre 2014 | dans Images du pouvoir
Rédigé par Franck Gintrand

Les surnoms dont les politiques s’affublent entre eux sont les plus cruels.

Les angles d’attaques sont de huit sortes :

1- l’absence de caractère (« Mr Nobody » pour Fillon) ou de courage (« Courage Fillon!)

2- le caractère

  • le comportement distant (« Marie Antoinette » pour Christine Lagarde)
  • la mollesse (« Flanby », « Guimauve le conquérant » pour François Hollande)

3- le défaut physique (« Le Gros » pour Xavier Bertrand)

4- l’âge (« Momne » pour Simone Veil)

5- l’intelligence

  • l’intello hors sol (« Bac+18″ pour Bruno Le Maire)
  • l’idiot (« Rantanplan » pour Christian Jacob, « Bac-5″ pour Chrstian Estrosi)

6- l’archétype

  • le pseudo-machiavel (« Fantomas » pour Patrick Buisson)
  • le facho (« Gestapette » encore pour Patrick Buisson)

7- la famille

  • le fils ou la fille de (« C’est son père, la culture en moins » pour Marine Le Pen)

8- le sexe

  • l’obsédé sexuel (« J’espère que tu t’es lavé les mains » pour Alain Wauqiez suite à sa déclaration sur YouPorn)
  • l’orientation sexuelle (« Notre-Dame de Paris » pour Bertrand Delanoë)

Revue de presse

Les débats du moment