Revue de presse

AccueilRevue de pressePolitiqueImmigration irrégulière et financement local

Immigration irrégulière et financement local

Paru le 9 août 2013 | dans Politique
Rédigé par Franck Gintrand

Le débat : problème national = financement national ?

Mise en cause : Une circulaire signée par les ministères de la Justice et de l’Intérieur prévoit de mieux répartir les enfants sur le territoire, en prenant en compte la démographie des départements.

Le porte étendard de la critique :  Jean Arthuis signataire d’un arrêté mettant fin, provisoirement, à l’accueil de ces jeunes par le service de l’aide sociale à l’enfance de la Mayenne.

La critique : Les jeunes étrangers présents en France sans parents seraient environ 8.000. Des conseils généraux – dont celui de la Mayenne présidé par Jean Arthuis, font valoir qu’en période de crise économique, le coût est trop élevé. Par ailleurs, Jean Arthuis estime que <em> »le laxisme du gouvernement dans le contrôle des flux migratoires et des filières organisées met en difficulté les immigrés en situation régulière et fait monter les ultras de droite ou de gauche »

Les contre-arguments : Claudy Lebreton, le président socialiste du Conseil général des Côtes d’Armor, estime que cette circulaire est un progrès : « <em>Il y a un partage plus équitable du financement de l’accueil entre les départements et l’Etat

Pour se faire sa propre opinion : Les députés renoncent à imposer l’étiquetage de l’origine des viandes – Le Monde

Analyses

L'opinion dans tous ses états