Revue de presse

AccueilRevue de presseÉconomieBusiness et respectabilité

Business et respectabilité

Paru le 15 juin 2013 | dans Économie
Rédigé par Franck Gintrand

Le débat : PDG mis en examen = démission ?

Mise en cause : le PDG d’Orange, Stéphane Richard, mis en examen mercredi pour escroquerie en bande organisée dans le cadre de l’affaire Tapie-Crédit lyonnais.

La critique : Pour ses détracteurs, on voit mal comment une « telle mise en examen » serait compatible avec la direction de l’entreprise et l’autorité qu’elle suppose. Autre argument avancé : dans un climat empoisonné par  les affaires Cahuzac et Tapie, ne pas demander la démission serait donner le sentiment de cautionner des agissements répréhensibles.

Les porte-étendards de la critique : Christian Eckert (PS), rapporteur général du budget à l’Assemblée nationale, et la fédération SUD.

Les contre-arguments : Jusqu’à preuve du contraire,  Stéphane Richard est innocent. Par ailleurs une démission risquerait de déstabiliser Orange. Enfin, l’Etat est invité à s’occuper de ce qui le regarde : France Telecom est une société privée, ce n’est pas une entreprise publique.

Aller pus loin :
Affaire Tapie : Polémique autour du sort de Stéphane Richard, Le Point

Analyses

L'opinion dans tous ses états