Analyses

AccueilNotes critiques« L’Etat » de Bourdieu et la question de l’intérêt général

« L’Etat » de Bourdieu et la question de l’intérêt général

Paru le 31 mai 2013 | dans Notes critiques
Rédigé par Franck Gintrand

Comment l’Etat est-il parvenu à se hisser au-dessus des autres pouvoirs, au point de devenir incontesté et indiscuté ? Pierre Bourdieu retrace la construction de l’idée d’Etat et la fonction que l’institution remplit au-delà du simple monopole de la violence.

Un livre événement, que vous soyez fan ou non de Bourdieu. Ceux qui dénoncent l’affaiblissement de l’Etat ont voulu voir dans cette première publication post mortem des cours et séminaires du grand sociologie une caution morale et intellectuelle de première importance. Si on ne se limite pas à la lecture de l’introduction, la réalité est sensiblement différente. Contrairement à ce que soutiennent ses disciples, P. Bourdieu insiste moins sur les avancées du welfare state qu’il ne s’applique à disséquer, une fois encore, et toujours avec le même talent, les mécanismes d’un pouvoir d’autant plus redoutable que ce pouvoir avance masqué. Chemin faisant, le livre ne dit rien des formes alternatives de l’intérêt général dans les pays anglo-saxons, ni de l’Etat ouvertement conçu comme un lieu d’affrontement dans les pays africains.  Aussi magistral soit-il, le cours de Bourdieu y perd singulièrement en pertinence et en intérêt. Ce n’est pas forcément ce qui en a été dit jusqu’à maintenant ? Raison de plus pour vous faire votre propre opinion !

Aller plus loin : la critique des Inrocks

Sur l’Etat – Pierre Bourdieu

Revue de presse

Les débats du moment