Revue de presse

AccueilRevue de presseÉconomieCyberattaque et réalité

Cyberattaque et réalité

Paru le 30 mars 2013 | dans Économie
Rédigé par Franck Gintrand

Le débat : cyberattaque = nouveau risque mondial ?

Mis en cause : l’ampleur réelle des conséquences d’une cyberattque sur Spamhaus, une société de sécurité informatique basée à Genève.

Le porte-étendard de la menace cyberterroriste : une autre société de sécurité informatique américaine CloudFlare, venue au secours de Spamhaus.

La thèse défendue par  CloudFlare : l’attaque aurait provoqué des « encombrements » du réseau internet « principalement en Europe », et « des millions de personnes » auraient été touchées « même si elles ne surfaient pas sur des sites en rapport avec Spamhaus ou CloudFlare ».

Les contre-arguments : pure intox ! « Nous n’avons observé aucun changement ou pic de trafic par rapport à la normale ces dernières 48H », a affirmé à l’AFP la société Neo Telecoms, deuxième opérateur IP (internet protocol) en France. Même constat du côté de  la société franco-américaine Cedexis, qui réoriente les requêtes et les flux de données des éditeurs de contenus vers les meilleurs hébergeurs, selon l’état du trafic internet. Pour le porte-parole de cette société, «  »Certains acteurs ont intérêt à utiliser le mythe de l’effondrement d’internet dans leur communication pour vendre leurs services, d’ou l’intérêt d’avoir un peu de recul face à ce type d’information ».

Pour y voir plus clair : l’article alarmiste de Sébastian Seibt Une cyberattaque sans précédent échoue à faire trembler le Net relativisé le lendemain par le papier de L’Expansion et de l’Afp : Spamhaus: polémique sur les conséquences de la cyberattaque.

Analyses

L'opinion dans tous ses états