Revue de presse

AccueilRevue de presseÉconomieTravail et compétitivité

Travail et compétitivité

Paru le 24 février 2013 | dans Économie
Rédigé par Franck Gintrand

Le débat : Français = feignants ?

Mis en cause : les salariés français

Le porte-étendard de la critique : Le patron américain de Titan

La principale critique : en France , les ouvriers travailleraient « trois heures par jour »

Le principal contre-argument : les salariés français sont parmi les plus productifs au monde

Quelques précisions : Selon les chiffres de l’Insee de 2011, les salariés français travaillent incontestablement moins que les salariés allemands et en moyenne que les salariés européens. Ils sont en revanche plus productifs. Si on parle de l’attractivité économique de la France, le travail n’est en revanche qu’une composante de la compétitivité. Dans son rapport annuel sur la compétitivité de 144 pays, le World Economic Forum place la compétitivité de la France en 21e position. En cause : la moindre efficacité des “institutions publiques et privées” et du “secteur financier” ou encore un insuffisante  “flexibilité du marché du travail”. Ce qui semble également incontestable et que la polémique vient confirmer : les a priori dont la France est l’objet auprès des investisseurs étrangers qui ne connaissent pas la réalité française.

Pour y voir plus clair : on lira à ce sujet les témoignages de Clara Gaymard, dirigeante de GE France et de Marina Niforos, directrice générale de la Chambre de commerce américaine à Paris (Amcham) dans un article de Sud Ouest – Afp : Polémique Titan – Montebourg : les Français travaillent-ils si peu ? ainsi que le rapport du World Economic Forum sur la compétitivité des pays

Analyses

L'opinion dans tous ses états