Analyses

AccueilNotes critiquesExtrême gauche : voter ou ne pas voter, telle est la question…

Extrême gauche : voter ou ne pas voter, telle est la question…

Paru le 31 mai 2012 | dans Notes critiques
Rédigé par Franck Gintrand

En résumé : Le vote est-il comme le pensait Sartre, un « piège à con » ou un moyen de changer la société ? Sollicités par le directeur de la revue Lignes, Michel Surya, une cinquantaine d’intellectuels se prononcent en faveur de l’une ou de l’autre solution. Pour les uns, l’abstention est un acte de résistence fondée sur l’absence de compromission avec le système. Pour les autres, moins nombreux, ce renoncement à la participation électorale s’assimile, au contraire, à une démission souhaitée et organisée par la classe dirigeante. Le tout est argumenté sur un ton franchement combatif, parfois désabusé, par moment poétique.

Pourquoi le lire : pour mieux comprendre l’hostilité d’une partie de l’exrême-gauche à l’égard du vote électif et de la démocratie représentative. Les articles les plus argumentés sur cette question sont incontestablement ceux de Yves Dupeux (« Le bonheur de ne pas voter »), de Philippe Hauser (« Les maos disaient… ») et d’Olivier Jacquemond (« Je préfère ne pas »).

En savoir plus : avec l’article paru dans la rubrique Idées du Monde

Non pas : voter pour qui. Mais : pourquoi voter ? – RevueLignes

Revue de presse

Les débats du moment