Analyses

AccueilAnalysesFabrique de l'opinionCorporatePolitique extérieure de l'entrepriseFaire de la communication interne par l'externe : l'interview d'Henri Proglio pour L'usine nouvelle

Faire de la communication interne par l'externe : l'interview d'Henri Proglio pour L'usine nouvelle

Paru le 1 septembre 2011 | dans Politique extérieure de l'entreprise
Rédigé par Franck Gintrand

Un exercice intéressant et délicat à la fois

En avril 2010, six mois après sa nommination à la tête d’EDF, Henri Proglio accorde une interview à L’usine nouvelle sur ses objectifs en matière de ressources humaines, une façon comme une autre – et sans doute plus crédible que la communication strictement interne – de rassurer les 150 000 salariés du groupe sur les changements en cours. 

Affichant sa volonté de « redonner une vision et une perspective aux salariés, les faire rêver, les mobiliser autour d’une aventure humaine partagée », le nouveau PDG explique aux journalistes de L’usine nouvelle « l’importance du capital humain pour relever les défis industriels » et décline sa stratégie RH en quelques points clé.

Sur la promotion et la mobilité internes, il fait de la délégation et, plus largement, du management une condition sinequanon :  « Sachez faire émerger des compétences et promouvoir les talents autour de vous, sachez vous rendre remplaçable, préconise-t-il. Si vous êtes remplaçable, je viendrai vous chercher pour d’autres projets, alors que si vous vous rendez irremplaçable, je vous laisserai à coup sûr là où vous êtes ! »

Sur le mode de management et la communication,   »Il faut faire remonter les idées, estime-t-il. Si on emporte d’abord l’adhésion du plus grand nombre, on obtient aussi l’adhésion des managers. C’est même plus rapide et plus efficace dans ce sens…»

Sur la formation, le PDG entend montrer sa connaissance du terrain : « C’est un projet structurant pour une entreprise, mais c’est aussi dérangeant car cela oblige à gérer les effectifs par anticipation : par exemple, ceux que l’on doit recruter en apprentissage, il faut les recruter deux ans en avance ».

Sur les enjeux à moyens terme, Henri Proglio se veut très clair – et très ferme – sur les changements de management qui ont suivi son arrivée : « Si on veut enthousiasmer, avoir des salariés qui ont envie de bâtir l’avenir de l’entreprise, il faut savoir les mobiliser autour de la stratégie, mais il faut aussi savoir s’entourer des compétences nécessaires pour construire la croissance ».

Enfin au niveau des moyens, le PDG annonce des séminaires d’intégration pour les nouveaux salariés, aussi bien en France qu’à l’étranger, ainsi que la création d’une  « direction du marketing et de la communication RH ». Son objectif : développer le management de proximité pour augmenter encore le sentiment de « famille dans le groupe ». A en croire EDF, 86 % des salariés sont fiers de leur entreprise. Henri Proglio déclare vouloir augmenter ce chiffre et creuser la différence avec les autres entreprises françaises. En bref, EDF veut regagner sa place de vitrine sociale.

Que penser de cet exercice ?

1) L’exercice est incontestablement risqué. La peur de susciter des espoirs irréalistes et de confronter la politique de la direction générale à la réalité du terrain n’est sans doute pas étrangère au fait que peu d’entreprises s’essayent à cet exercice. Ce qui est dommage (en tout cas pour les entreprises qui auraient intérêt à le faire).

2) En terme d’efficacité, la communication en direction de l’interne par média interposé constitue un gage de crédibilité. Alors que la communication interne apparaît très souvent comme le vecteur privilégié de la langue de bois, le fait de s’exprimer par presse interposée, engage la direction générale devant le grand public, le marché et, sans doute encore plus important, devant les pouvoirs publics.

3) L’objectif n’est pas de tout dire clairement. Ce qui est dit doit pouvoir être décrypté par l’interne tout en restant compréhensible par l’externe. L’exercice est difficile. Il doit donc être longuement préparé. Ce qui est visiblement le cas de cette interview où chaque mot semble avoir été longuement pesé. Un vrai travail de pro.

Franck Gintrand

A lire Le management selon Henri Proglio http://www.usinenouvelle.com/article/le-management-selon-henri-proglio.N130193

Revue de presse

Les débats du moment