Analyses

AccueilAnalysesOpinion droite-gaucheFocusLa question de l’immigration vue par la droite et par la gauche – Influencia

La question de l’immigration vue par la droite et par la gauche – Influencia

Paru le 12 juillet 2011 | dans Focus
Rédigé par Franck Gintrand

Le clivage gauche droite a-t- il encore un sens ? Pour le savoir nous avons entrepris de comparer les propositions du PS et de l’UMP sur les grands enjeux.  Premier volet de cette enquête : l’immigration. Ce thème de prédilection du Front national pourrait bien être au cœur de la prochaine présidentielle. En attendant, il inspire à droite et à gauche des solutions radicalement différentes…

Qu’il semble loin le temps où certains, à gauche, mais aussi à droite, affirmaient que l’’immigration représentait une chance pour la France ! D’un côté comme de l’autre, l’immigration apparaît désormais comme un problème. Bien sûr, le projet socialiste affirme que « la France et l’Europe ont besoin d’immigration légale pour construire leur avenir ». Mais, concrètement, les propositions du PS insistent plus sur la limitation de l’immigration que sur son organisation. 

Contre les « clandestins » ou les patrons voyous » ?

Comme tout problème, l’immigration perçue par les deux grands mouvements politiques met en scène des victimes et des coupables. A droite, on oppose les « immigrés clandestins » à ceux qui sont en « situation régulière », les seconds souffrant de l’arrivée des premiers. C’est donc aux immigrés en situation illégale que l’UMP entend prioritairement s’attaquer à travers toute une batterie de mesures (contrôles renforcés aux frontières, capacité des centres de rétention notamment). A gauche, on préfère opposer  les « étrangers en demande de régularisation » (« travailleurs étrangers », « parents d’enfants scolarisés », « étudiants », « saisonniers »…) à tous ceux qui organisent et exploitent les filières illégales. Ce sont ces « patrons voyous », « passeurs » et autres « marchands de sommeil » que les socialistes veulent d’abord combattre. Une nécessité que la droite ne conteste pas mais qu’elle aborde de façon beaucoup plus marginale, en une phrase, et au détour d’un paragraphe.

Pour le « vote des étrangers » ou le « conditionnement des prestations sociales » ?

Que propose chaque camp ? A droite, « l’immigration choisie » se veut avant tout une « immigration de travail », c’est-à-dire une immigration fondée sur les besoins de la France en termes de main d’œuvre. Côté PS, en revanche, les objectifs semblent plus flous. D’ailleurs, aucun terme générique ne résume ce que pourrait être une politique alternative. Bien sûr l’intégration s’impose comme une nécessité. L’UMP et le PS proposent tous les deux un « contrat d’accueil » basé sur l’apprentissage et la maîtrise de la langue française.  Mais au-delà de ce contrat, les deux partis divergent radicalement sur la mesure prioritaire (et symbolique) à mettre en oeuvre pour réussir l’intégration. Alors que le PS propose  l’instauration du droit de vote aux élections locales pour les étrangers en situation régulière  depuis au moins cinq ans, le parti de Jean-François Copé préfère la méthode forte en conditionnant les prestations sociales au respect des obligations scolaires.

Que peut-on en conclure ? D’abord, que la crise est passée par là. Encore en 2009, plus de la moitié des Français percevaient l’immigration comme une chance, ce qui les classait parmi les pays occidentaux les plus optimistes. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 38%. Le changement est particulièrement probant sur les liens supposés entre immigration et insécurité. Aujourd’hui, 55% des Français, de droite comme de gauche, considèrent que les immigrés illégaux « augmentent la criminalité ». Ils n’étaient que 31 % en 2009.

Si le clivage gauche-droite résiste, c’est pour une raison simple. Le PS peut considérer l’immigration comme un problème. Mais il ne saurait être question pour lui d’en faire un enjeu prioritaire. Et c’est sur ce point précisément que continue de résider une des principales différences avec l’UMP…

Franck Gintrand

La semaine prochaine  »Etes-vous de droite ou de gauche… sur la politique de l’emploi ? »

> Panorama évolutif des acteurs Ici

> Tous les épisodes Ici

Revue de presse

Les débats du moment