Analyses

AccueilAnalysesFabrique de l'opinionPolitiqueStratégie et communication politiquesPeoplisation politique : de l'art de parler de soi quand on est ministre ou élu. Quelques conseils pour préparer une interview

Peoplisation politique : de l'art de parler de soi quand on est ministre ou élu. Quelques conseils pour préparer une interview

Paru le 10 juin 2011 | dans Stratégie et communication politiques
Rédigé par Franck Gintrand

De A comme acteur à T comme travail

Autant s’y préparer : tout politique qui a des ambitions ou des responsabilités nationales doit s’attendre à être interviewé sur sa vie personnelle. Dans la mesure où cette curiosité n’est plus le propre de la presse people, elle devrait s’appliquer très vite aux grands élus locaux. Bien sûr, il est toujours possible de ne rien dire. Mais ce « blackout » est difficilement tenable dans la durée. Voici quelques conseils sur un des exercices les plus difficiles, notamment pour ceux qui font profession de s’exprimer au nom des autres : parler de soi, sans fausse pudeur mais aussi sans maladresse.

Acteur

Evitez le piège de la comparaison (politique = acteur = menteur). Bien sûr, un politique ne doit pas appréhender de parler en public. Mais (car il y a un mais) s’il faut du talent pour être acteur et si de les grands hommes politiques sont en règle générale de grands orateurs, la force de conviction suffit pour devenir un homme politique de qualité.

Age

Le cap des trente, quarante, cinquante ans… Peu importe : vous n’avez jamais été aussi heureux, ni autant en accord avec vous-même.

Voir aussi : jeune, jeunesse

Ambition

L’important (dans la vie) n’est pas tant de réussir que de ne pas avoir de regret.

Alcool

Vous buvez, mais du vin (1). « Un peu », et tout particulièrement dans les « bonnes occasions ». Ou alors si vous l’aimez beaucoup, dites tout simplement : « j’aime bien le vin ». Et si vous avez la silhouette ronde et l’implantation à dominante rurale, ajoutez : « les bons vins de préférence et, comme vous le savez (peut-être), il y en a de très bons dans ma région ! ».

(1) Si vous êtes représentant d’une région viticole, vous rappellerez préalablement la différence entre boissons fermentées et boissons distillées

Amis

Est-il possible d’avoir des amis en politique ? Les deux points de vue se défendent. Mais si vous répondez par l’affirmative, sachez que vous devrez donner des noms. Le fait d’avoir des amis du camp opposé – ou tout du moins des politiques que vous « estimez » pour leur « humanité », leur « courage » – ne peut être que la marque d’un esprit modéré et ouvert.

Attributs

La voiture doit être française. Seule la moto peut être japonaise. Quant à la montre, optez pour un modèle à moins de 50 euros ou une grande marque totalement inconnue du grand public (ce qui n’est pas le plus difficile).

Bonheur

Bien sûr que vous êtes heureux ! Et si vous deviez choisir entre votre mandat public et votre famille, la question ne se poserait même pas. Mais le monde tel qu’il est vous révolte. Evidemment. 

Voir aussi : malheur, âge

Culture

A moins de vous appeler Luc Ferry ou Vincent Peillon (philosophes de formation) et sauf à vous exprimer dans la Revue littéraire, n’oubliez pas qu’un politique est un homme d’action. Bref, ne jouez pas trop l’intello. Dans tous les cas, tenez compte du public auquel vous vous adressez par media interposé. Une allusion à un artiste écouté par vos enfants sera du meilleur effet (et une façon de parler de votre vie privée sur un mode indirect si vous souhaitez rester relativement discret sur le sujet). Si vous n’êtes pas mélomane, dites le franchement et mettez ça sur le compte de l’éducation (en plus, il y a de fortes chances pour que ce soit vrai).

Voir aussi : livre

Cumul des mandats

Inutile de compliquer votre réponse en évoquant la nécessité de doter l’élu d’un véritable statut : l’exercice d’un mandat local permet aux parlementaires de garder le contact avec les réalités du terrain. 

Dieu

Si vous ne croyez pas en Dieu, voici quelques idées : « l’humanité trouve en elle sa propre source de dépassement et c’est d’ailleurs ce qui la différencie du reste du monde animal ». Ou : « L’existence de Dieu n’est pas indispensable pour faire preuve de compassion ». A moins que vous ne préfériez : « Au niveau des valeurs, nous devons autant à la culture gréco-romaine qu’à la culture judéo-chrétienne ». Vous êtes croyant ? Assumez-le en précisant que votre foi est du domaine privé. Grâce à l’éducation que vous avez reçue, vous êtes un ardant défenseur de la laïcité et de la tolérance. Forcément.

Femme

Voir jeune

Fidélité

Sujet oh combien sensible… Cela ne regarde que vous. Qu’un tel soit avec une telle, tout le monde s’en fiche. Ceux qui prennent des risques dans ce domaine sont ceux qui, à un moment ou à un autre de leur vie, mettent en scène leur couple (attention néanmoins, ce discours peut être ressenti comme une attaque directe de N. Sarkozy). Si vous êtes notoirement infidèle, précisez que vous ne vous êtes jamais autant senti en accord avec vous-même. Pardon : que vous ne vous êtes jamais autant senti fidèle à vous-même…

Formation

S’il s’agit de l’université, ne tarissez pas d’éloge sur vos études.  Si vous sortez d’une grande école et que vous êtes issu d’une famille modeste, vantez les mérites de la république. Si vous êtes né une cuiller d’argent dans la bouche et si vous êtes diplômé d’une école de commerce prestigieuse, faites preuve de distance. Mieux : soyez critique, très critique, genre « c’est avant tout une école comportementale, un facteur de reproduction sociale. Et il faut que ça change ! »

Franc-maçonnerie

Il y a beaucoup de fantasmes autour de la franc-maçonnerie. La grande majorité de ceux qui ont réussi en politique ne sont pas franc-maçons. C’est bien la preuve qu’on peut y arriver sans être dans une loge. Heureusement d’ailleurs ! (ici, vous pouvez vous risquer à un rire de conclusion)

Jeune

Vous êtes un(e) jeune responsable politique, ce qui constitue objectivement un atout. Affirmez le contraire : dites combien vous avez du vous battre pour vous imposer et vous faire respecter (a fortiori si vous êtes une femme). Aujourd’hui encore le combat continue (surtout pour les femmes).

Voir aussi : âge, jeunesse

Jeunesse

Vous vous êtes bien amusé. Ou alors vous avez compris à quel point le monde ne tournait pas rond. Aujourd’hui, vous n’êtes ni excessivement bridé, ni objectivement coincé.

Voir aussi : âge, jeune

Livres

Un sujet classique, fréquemment abordé à la veille des vacances. Evitez le piège consistant à mentionner un auteur connu de vous seul ou, a contrario, un écrivain acheté par tout le monde. Un classique du XIXe siècle (Stendhal, Zola, Musset, Hugo) ou/et Albert Camus constituent d’excellents choix. Si vous êtes de gauche, ne vous interdisez pas Sartre et, si vous êtes de droite, Aron. Mais avant tout pour leur engagement, leur rayonnement, leur courage ou/et leur lucidité. Dans tous les cas, évitez les philosophes du XVIIIe siècle, trop intellos, et les romanciers contemporains, trop clivants.

Voir aussi : culture

Look

Voilà un sujet qu’il faut prendre avec un minimum de détachement, d’humour et de légèreté et surtout sans le moindre mépris (vous savez les apparences…) Sachez aussi accepter les compliments.

Voir aussi : attributs

Malheur

Le malheur vous a frappé et, évidemment, momentanément affaibli. Mais il vous a surtout donné la mesure du caractère éphémère de la vie et donné envie de lui donner rapidement un sens.

Voir aussi : bonheur

Mensonge

La question piège : vous est-il déjà arrivé de mentir dans l’exercice de vos mandats ? Faites mine de réfléchir (pas trop longtemps, quand même) : « mentir ? Je n’ai pas suffisamment de mémoire pour m’y risquer mais il m’est naturellement arrivé de ne rien dire pour respecter des règles de confidentialité ».

Métier

Si vous êtes avocat, vous n’avez par définition défendu que des causes justes. Que vos clients aient été ou non condamnés, déplorez l’absence de combativité de l’accusé, la négligence de juges, la violence des médias ou la misère de la société. Rien ne vous interdit, du reste, de donner toute la liste.

Modèles

Vous avez des modèles mais ces modèles sont évidemment morts ou en fin de course. Sachez qu’aujourd’hui De Gaulle est has been tandis que Mitterrand et Pompidou ont la côte. Quels qu’ils soient vos modèles évoquent des valeurs d’intelligence, de liberté, de modernité…

Parents

Si vous êtes issu d’un milieu social privilégié, montrez en quoi vous avez, malgré tout, fait l’expérience de l’injustice.

Voir aussi : formation

Passe temps

Votre emploi du temps est très chargé. Vous êtes occupé, très occupé. Et quand vous vous accordez des moments de répit, c’est avec votre famille, parmi les vôtres et, si possible, dans votre région. Dans tous les cas revendiquez d’autres centres d’intérêt, si possible collectifs : jouer dans un groupe de musique, faire du foot…

Voir aussi : culture, livre

Passion

Vous n’aimez pas la politique, vous aimez votre ville (votre département ou votre région), vous aimez développer un territoire et servir l’Etat. Vous avez l’impression d’être utile aux gens.

People

Vous avez accepté de répondre aux questions d’un magasine people parce que… vous connaissez et appréciez le journaliste qui vous a interviewé. Ne vous justifiez surtout pas en explicant que vous profitez de toutes les occasions qui vous sont données pour dialoguer avec un large public ou avec toutes les générations. De telles explications fleurent un mépris souverain pour la presse et pour le peuple qui ne s’y trompent pas.

Pétard

Si vous avez passé quarante ans et que avez une famille, vous n’avez jamais fumé. Si vous avez moins de trente ans et que vous êtes élu de gauche en milieu urbain, ça vous est arrivé mais, franchement, ça ne vous a jamais vraiment branché.

Politique

Il est vivement recommandé de reconnaître la dimension narcissique de votre engagement. Mais relativisez aussitôt la satisfaction de l’égo en précisant qu’un politique est au moins autant applaudi que critiqué et attaqué. N’hésitez pas à parler du « gène de la politique », à évoquer la « dimension jubilatoire de la politique » et, en même temps, la responsabilité de concrétiser des idées dans la réalité…

Portefeuille

Vous pourriez être ministre ? Mais ministre ce n’est pas une fin en soi !

Presse

Qu’importe ce que vous pensez vraiment. La presse fait son boulot et elle le fait plutôt bien.

Racines

Comment vivre sans racine ? Impossible. Mais, attention, ces racines ne sont pas un refuge pas plus qu’on ne se terre dans son terroir ! C’est un facteur d’harmonie et d’équilibre indispensable pour affronter la dureté et les aléas de la vie. 

Voir aussi : bonheur

Régime

Vous avez objectivement maigri, vous faites attention à ce que vous mangez et ce que vous buvez, bref vous suivez (ou finissez) un régime. A moins que vous ne fassiez tout simplement attention à votre ligne. Notre conseil : reconnaissez-le ! (« Les réceptions officielles n’aident pas à mincir »)  Que vous soyez une femme ou un homme, cette préoccupation n’a rien d’anormal. Au contraire : elle vous humanise.

Voir aussi : attributs, look

Religion

Voir Dieu.

Sexe

Sujet hautement sensible. Certains politiques se souviennent encore d’avoir du répondre, tant bien que mal, et plutôt mal que bien, à aux questions très directes de Thierry Ardisson à l’époque où il officiait encore sur les grandes chaînes hetziennes. Mieux vaut donc se renseigner précisément sur la nature et les limites de l’interview, et s’abstenir d’y aller en cas de risque avéré.

Travail

La politique n’est pas un travail comme un autre. On ne compte pas ses heures. Même si, bien sûr, vous n’avez rien d’un tâcheron et tout d’un fainéant contrarié.

Voir aussi : politique

> A lire aussi Extension du domaine de la peopolisation

Depuis Georges et Claude Pompidou jusqu’à Nicolas Sarkozy et Carla Bruni, les hommes publics mettent en scène leur vie privée. Quelles sont les raisons et les dangers de cette peoplisation ? Quels sont les clichés du couple et de la vie de famille des politiques ? Et quel rôle joue la presse  »non-people » comme Paris-Match dans cette extension du domaine de la peoplisation ? Eléments de réponse ici 

Revue de presse

Les débats du moment