Analyses

AccueilAnalysesCampagnes électoralesElectionsPrésidentiellesPrésidentielle 2012 – La seconde candidature de Valls – Influencia.net / 15 juin 2011

Présidentielle 2012 – La seconde candidature de Valls – Influencia.net / 15 juin 2011

Paru le 9 juin 2011 | dans Présidentielles
Rédigé par Franck Gintrand

Premier socialiste à s’être déclaré candidat aux primaires en juin 2009 (Le Post avait même titré à l’époque « Déjà candidat pour 2012 ! »), Manuel Valls serait-il parti beaucoup trop tôt ? Le fait est que le quadra socialiste vient à nouveau de faire acte de candidature aux primaires. Pourquoi cette seconde candidature ? Que s’est-il passé ? Officiellement pas grand chose. Et c’est bien le problème. Depuis deux ans, la campagne du maire d’Evry n’a jamais vraiment décollé. Les intentions de vote en sa faveur plafonnent entre 2 et 4% d’intentions de vote chez les sympathisants socialistes. Et rien n’y fait. Ni la médiatisation de son mariage avec la violoniste Anne Gravoin. Ni ses déclarations iconoclastes sur la sécurité ou sur le déverrouillage des 35 heures. Ni l’expression publique de son scepticisme sur la montée de François Hollande dans les sondages. Ni même le fait d’avoir accordé une interview à Technikart sur son lieu de vacances en Toscane (voir di-dessous).

Manuel Valls : candidat permanent et hésitant

Depuis deux ans, l’essentiel de la communication de Manuel Valls tourne en fait autour de sa candidature. Déjà en 2009, il annonce au JDD « Clairement, je serai candidat à des primaires pour représenter les socialistes et la gauche à la présidentielle ». Deux mois et demi plus tard, il confirme son intention à l’université d’été de La Rochelle : « Bien sûr, je l’ai dit au mois de juin que j’étais candidat à la Présidence de la République ». En avril 2010, il rappelle à Libération qu’ « en exprimant [son] souhait d’être candidat à l’élection présidentielle de 2012, [il] espère créer les conditions d’une nouvelle donne pour notre nation ». Mais un an plus tard, face à l’éclatante santé de DSK dans les sondages, il pondère ses intentions : « Si [Dominique Strauss-Kahn] est candidat, alors je pense que tous les candidats socialistes, moi parmi d’autres, devront se poser la question de l’utilité de leur candidature ». Après l’inculpation du directeur du FMI le 20 mai, il annonce mettre sa candidature entre parenthèses. Mais le temps de la réflexion est bref puisqu’il précise 3 jours plus tard « ne pas s’interdire » d’être candidat à la primaire socialiste.

Manuel Valls : à nouveau candidat

Aujourd’hui, Manuel Valls se redéclare donc… comme si c’était la première fois. Et pour que cette annonce qui avait fait un flop en 2009 fasse l’évènement en 2011, le leader socialiste ne néglige aucun détail. Première étape : il supprime toute trace de sa première annonce de candidature sur son blog. Inutile de chercher : ne restent dans les archives de juin 2009 qu’un échange musclé avec Martine Aubry et un billet sur le G20. Sur « A gauche besoin d’optimisme » (le nom de son blog), Manuel Valls ne s’est donc jamais officiellement déclaré. Seconde étape : le 7 juin, le maire d’Evry affiche, toujours sur son blog, une « déclaration officielle de candidature » comme si c’était une première. Mais plutôt que d’annoncer qu’il a décidé de se présenter (puisque c’est déjà fait), il annonce que « le 28 juin prochain [il] déposera officiellement [sa] candidature aux Primaires du Parti socialiste. » Voilà pour la justification factuelle de ce nouvel acte de candidature. Troisième étape : Manuel Valls laisse entendre qu’il s’était rangé sous la bannière de Dominique Strauss-Kahn (ce qui n’est ni tout à fait vrai, ni complètement faux) en déclarant au 20h de TF1 et au journal Libération: « DSK mis à l’écart (…), j’ai décidé, oui, de reprendre ma marche en avant ».

Manuel Valls : enfin candidat

Et ca décolle. En tout cas au niveau médiatique. Si pour Le Parisien, les sites d’Europe 1 et de RFI il s’agit d’une « relance » de candidature, la majorité des médias présente l’intervention télévisée du 7 juin comme un événement.  Le Monde et le Figaro titrent « Manuel Valls annonce sa candidature à la primaire socialiste ». Selon Les Echos « Manuel Valls se lance dans la bataille des primaires socialistes » et pour France Soir « Manuel Valls entre dans la course ». Même le JDD auquel Manuel Valls avait pourtant fait part de sa candidature en 2009 titre sa page internet « Manuel Valls enfin candidat à la primaire socialiste ». Réussie sur un plan médiatique, cette nouvelle candidature permettra-t-elle à l’intéressé de décoller aussi dans les sondages ? C’est aujourd’hui toute la question. Mais il fallait oser. Et Valls l’a fait. 

A suivre…

> Panorama évolutif des acteurs Ici

> Tous les épisodes Ici


A lire ausi Manuel Valls Les risques de la peopolisation politique : Manuel Valls dans Technikart

Revue de presse

Les débats du moment