Analyses

AccueilAnalysesCampagnes électoralesElectionsPrésidentiellesPrésidentielle 2012 : carnet de bord du 6 avril au 12 avril 2011

Présidentielle 2012 : carnet de bord du 6 avril au 12 avril 2011

Paru le 7 avril 2011 | dans Présidentielles
Rédigé par Franck Gintrand

PS : Hollande devant Aubry

Et de 4 ! Après Manuel Valls, Ségolène Royal et Arnaud Montebourg, l’ancien premier secrétaire du PS s’est officiellement déclaré candidat aux primaires. Comme prévu (voir épisode 1), cette annonce n’a surpris personne. Mais François Hollande a quand même créé l’évènement avec la publication d’un sondage le plaçant pour la première fois devant l’actuelle première secrétaire du PS. Pour Martine Aubry peu importe. Son objectif est désormais en partie atteint. En dévoilant un projet socialiste pour 2012 résolument ancré à gauche, elle se montre très entourée par le parti… à la différence de DSK et François Hollande. Un point déterminant pour s’imposer ou pour peser ?

UMP : Fillon devant Sarkozy

Et de 2 ? « Et si c’était lui ? » Désigné par les électeurs de droite comme le meilleur candidat aux présidentielles, François Fillon se prépare-t-il à franchir le rubicon pour 2012 ? En tout cas, depuis qu’il a fait savoir qu’il n’était pas « sur la même longueur d’ondes que le président » au sujet du Front national et du débat sur la laïcité (voir épisode 1), le torchon brûle indirectement entre François Fillon et Nicolas Sarkozy. Après Jean-François Copé lui reprochant de « ne pas jouer collectif », Raffarin a demandé à François Fillon d’afficher sa « loyauté » envers le président pour dissiper « le sentiment de divergence entre l’Élysée et Matignon » des derniers jours. Mais Nicolas Sarkozy et François Fillon ont-ils intérêt à se séparer maintenant ?

Challengers : Hulot devant Joly

1 ou 2 ? Alors que Dominique de Villepin menace François Bayrou sur le centre droit (voir épisode 1), Eva Joly vient-elle de marquer un point ? Même si les sondages s’accordent à désigner Nicolas Hulot comme le « candidat écolo » favori pour les présidentielles, Europe Ecologie Les Verts a décidé de changer le mode de désignation de son candidat. Initialement, celui-ci devait être ouvert à tous les Français. Si le parti ne revient pas encore une fois sur sa stratégie de désignation, il faudra maintenant devenir membre de la Coopérative (réseau de sympathisants d’Europe Ecologie) et s’acquitter de 20 euros pour pouvoir voter. Du coup Nicolas Hulot n’est plus assuré d’un franc succès et Eva Joly reprend espoir. Mais l’ex-animateur d’Ushuaïa ira-t-il jusqu’à se présenter en solo ?

A suivre…

> Panorama évolutif des acteurs Ici

> Tous les épisodes Ici

Revue de presse

Les débats du moment