Analyses

AccueilAnalysesCampagnes électoralesElectionsPrésidentiellesPrésidentielle 2012 : carnet de bord du 31 mars au 5 avril 2011

Présidentielle 2012 : carnet de bord du 31 mars au 5 avril 2011

Paru le 31 mars 2011 | dans Présidentielles
Rédigé par Franck Gintrand

PS : Hollande décidé face à Strauss-Kahn

Rien, ni surtout DSK, ne pourra l’arrêter. Après avoir été un candidat « hypothétique » puis un candidat « putatif », François Hollande s’apprête à devenir un candidat « déclaré ». Au lendemain de sa victoire en Corrèze, l’ancien secrétaire du PS s’est exprimé sur le mode de la force tranquille : « Cette décision de me présenter aux primaires va venir, je vais la prendre sans me précipiter mais sans tergiverser ». Seulement voilà, comment faire en sorte que l’annonce de la candidature ne soit pas un non événement ?

UMP : Fillon prend ses distances avec Sarkozy

Des primaires à l’UMP aussi ? On n’en est pas encore là mais, fort de la victoire de l’UMP dans son fief de la Sarthe, François Fillon fait à nouveau entendre sa différence avec le chef de l’Etat. Le lendemain du deuxième tour, un de ses proches,  le député UMP Etienne Pinte, a déclaré : « François Fillon est très mal à l’aise [avec le débat sur la laïcité]. Il n’est pas sur la même longueur d’ondes sur ces sujets que le président Nicolas Sarkozy ». Allons nous vers une crise de leadership à droite ?

Challengers : Bayrou en difficulté dans les sondages

Bataille au centre. Selon le sondage Ipsos sur les présidentielles de 2012 réalisé le soir du deuxième tour des cantonales, Dominique de Villepin devance François Bayrou quel que soit le candidat PS (à l’exception de DSK ou les deux hommes font jeu égal). Après s’être fait très discret durant la campagne des cantonales, comment le candidat centriste peut-il rebondir ?

A suivre…

> Panorama évolutif des acteurs Ici

> Tous les épisodes Ici

Revue de presse

Les débats du moment