Analyses

AccueilAnalysesOpinion droite-gaucheGénéralitésToutes les préoccupations quotidiennes des Français ne sont pas forcément des enjeux politiques

Toutes les préoccupations quotidiennes des Français ne sont pas forcément des enjeux politiques

Paru le 20 décembre 2010 | dans Généralités
Rédigé par Franck Gintrand

Si le chômage et la santé préoccupent le plus les Français au quotidien, les vrais sujets de débats politiques sont l’insécurité et l’environnement.

Les années passent, les gouvernements changent mais les grandes préoccupations des Français restent quasiment inchangées. L’emploi arrive largement en tête, suivi par la préservation du système de santé et celle du système de retraite. Si la question du pouvoir d’achat est devenue un sujet prioritaire à partir de 2005, la crise de 2008 a fortement relativisé son importance. Cette hiérarchie des préoccupations n’a en fait connu qu’un seul bouleversement majeur depuis 2002 : de priorité n°1 lors des présidentielles de 2002, la sécurité est passée au rang de sujet mineur. Selon le baromètre TNS-Sofres de novembre dernier, elle n’arrive plus qu’en dixième position. Autre constat en terme d’évolution (ou plus exactement de « non-évolution ») : si l’environnement fait désormais partie des préoccupations des Français, il ne s’est pas imposé comme un problème quotidien de première importance.

Faut-il voir dans l’hypermédiatisation de l’insécurité et de l’environnement une nouvelle démonstration du décalage qui existerait entre une « France du haut » et une « France du bas » ?  L’intérêt des politiques et des médias pour ces deux sujets est à la fois plus simple et plus politique. La santé et le pouvoir d’achat sont par définition des sujets de consensus.  La droite et la gauche s’accordent désormais largement sur l’absence de solutions radicale pour enrayer le chômage. Quant à la réforme des retraites, si ses modalités ont violemment divisé les Français, sa nécessité a largement transcendé le clivage droite-gauche (1).  En fait, seuls l’insécurité et l’environnement constituent aujourd’hui de véritables enjeux politiques. L’insécurité par le lien qui est fait, ou non, entre ce problème et l’immigration (2). L’environnement par le coût économique qu’il suppose, notamment en période de crise.  En fait, sur ces deux sujets, rien ne semble aller de soi pour une majorité de Français. Et c’est bien parce qu’ils font débat que l’insécurité et l’environnement sont devenus des sujets politiques et médiatiques de premier ordre, beaucoup plus que le chômage ou la santé qui préoccupent pourtant plus les Français au quotidien.

Franck Gintrand

(1) Réforme des retraites : convergences et divergences droite-gauche; (2) « La gauche et la droite face à l’insécurité : de la fin d’un tabou au consensus généralisé ?« 

Revue de presse

Les débats de la semaine