Analyses

AccueilAnalysesFabrique de l'opinionPolitiqueImages du pouvoirPeopolisation politique : «photos volées», «photos posées», «photos admises»

Peopolisation politique : «photos volées», «photos posées», «photos admises»

Paru le 17 octobre 2010 | dans Images du pouvoir
Rédigé par Franck Gintrand

Quel statut pour la photo politique people ?

En contestant la publication d’une ancienne photo de son couple par Paris-Match, François Fillon à nouveau la question : les news magasines peuvent-il dévoiler et mettre en scène la vie privée des politiques sans leur accord, voire sans leur participation active ? Une chose est sûre : l’exercice est risqué. On se souvient de la « photographie volée » de Cécilia Sarkozy et de son futur mari qui valu à Alain Genestar d’être licencié de son poste de rédacteur en chef et de celle de Ségolène Royal et de son compagnon pour laquelle l’hebdomadaire fut condamné comme n’importe quel magasine people.

François Fillon pose moins la question du respect de la vie privée que celle du droit à disposer de son image dans un contexte autre que celui dans lequel la photographie a été prise. Pour les services du premier ministre, qui ont réagi le jour même de la parution, la méthode n’est pas honnête dans la mesure où Paris-Match, en omettant de préciser la date de la prise, fait implicitement croire que le cliché a été pris quelques jours avant la parution.

Pour François Hollande les « photographies posées » ne sont pas plus défendables que les « photographies volées ».  Sans jamais utiliser le terme, il milite pour des photographies « admises », prises à la volée mais avec l’accord des intéréssés, considérant qu’il est possible de ne « rien cacher mais en même temps [de ne] rien exhiber ». « Une maîtrise de la peopolisation pour éviter qu’elle ne lui échappe », précise le député hollandiniste Michel Sapin.

(1) sur l’affaire qui a coûté sa place à Alain Genestar, un article de ozap.com Ici ; (2) sur les deux couvertures de Paris-Match montrant Ségolène Royal et son compagnon, un article du Point Ici 

Trois affaires récentes et rententissantes de « photos volées »

Franck Gintrand – « La mise en scène de la vie politique par la photographie : l’exemple de Paris-match »

Autres articles parus à ce jour

Revue de presse

Les débats du moment