Analyses

AccueilAnalysesFabrique de l'opinionPolitiqueStratégie et communication politiquesCommunication interne : des fonctionnaires consultés sur les économies budgétaires

Communication interne : des fonctionnaires consultés sur les économies budgétaires

Paru le 8 juillet 2010 | dans Stratégie et communication politiques
Rédigé par Franck Gintrand

Une intiative originale

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a lancé le 24 juin dernier une opération intitulée le « Challenge des Dépenses ». Cette vaste consultation sur internet propose aux fonctionnaires de formuler des idées d’économie pour « fournir un meilleur service publique à moindre coût ». Dans un second temps, l’appel à propositions sera ouvert à l’ensemble des citoyens. Les meilleures contributions pourraient être intégrées au rapport sur la réduction des dépenses en octobre prochain.

Inspirée de l’initiative « SAVE » lancée par le président Obama l’an dernier, le « Challenge des Dépenses » en reprend les éléments principaux : une présentation vidéo de l’initiative par le chef de l’exécutif,  un formulaire en ligne pour soumettre sa contribution (avec une liste des principaux services publics), la liste des critères d’évaluation des propositions. Les fonctionnaires sont ainsi invités à se poser les questions suivantes : l’activité est-elle essentielle ? Comment peut-elle être effectuée plus efficacement ? Peut-elle être assurée par un acteur privé ?

Si l’objectif de ces opérations est d’associer les fonctionnaires à des décisions qui les concernent directement, reste une question : comment garantir que chaque fonctionnaire ne recommande pas uniquement de réduire les dépenses ailleurs que dans sa propre administration ou son propre service ? Rien. Les contributeurs peuvent opter pour l’anonymat. Autre interrogation : une fois passé l’effet de nouveauté, les conclusions tirées de la consultation incitent-elles à renouveler l’initiative ? Là encore, rien n’est sûr. Si la première édition de « SAVE » avait recueilli près de 40 000 contributions, la seconde édition, lancée le 8 juillet (c’est-à-dire aujourd’hui) et qui s’achèvera le 22 juillet prochain, n’a pour l’heure recueilli que… 11 contributions. A suivre donc…

A voir

Revue de presse

Les débats du moment