Analyses

AccueilAnalysesFabrique de l'opinionExpertisesCommunicationPhilippe Michel : CLM pour Eram

Philippe Michel : CLM pour Eram

Paru le 17 janvier 2010 | dans Communication
Rédigé par Franck Gintrand

Ou comment renouveler la problématique du prix

« Pour Alain Poirée, le cas Eram est fondateur, et toutes les grandes campagnes de CLM, d’Apple à Total en passant par Leclerc, Monoprix ou Pepsi, en découlent.« Prenez un marchand de chaussures à bas prix qui décide d’ouvrir des magasins qu’il confie à d’anciens forains, qui les vendaient avant sur les marchés. C’est Eram, et vous avez une campagne à faire. Soit vous faites : « Nous offrons le meilleur rapport qualité/prix », qui est l’option classique, la démarche la plus répressive possible parce qu’elle méprise, finalement, ceux qui n’ont pas d’argent. Mais si vous dites, « c’est la marque qui fait la loi », et cela sur la totalité de sa catégorie, en affirmant « Il faudrait être fou pour dépenser plus », du coup, vous valorisez ceux qui n’ont pas les moyens. Ce faisant, votre marque a représenté la réalité de manière différente, libéré la création et énoncé une nouvelle vérité. » » - Merci qui ? Dix ans après la disparition de Philippe Michel – Stratégies – 20/06/2003

Campagne Eram

Campagne Eram

> Sur Philippe Michel

Revue de presse

Les débats de la semaine