Analyses

AccueilAnalysesCampagnes électoralesElectionsMunicipalesRaisonnement de droite. Raisonnement de gauche

Raisonnement de droite. Raisonnement de gauche

Paru le 30 juin 2007 | dans Municipales
Rédigé par Franck Gintrand

Un langage de gauche trop collectif pour une société trop individualiste ?

Les études montrent qu’il existe aujourd’hui un décalage entre le mode de raisonnement de gauche, fondé sur des explications collectives, voire conceptuelles, et une société de plus en plus individualiste et avide d’exemples concrets. Ce qui est intéressant c’est qu’à lui seul ce décalage pourrait expliquer une grande partie du divorce constaté ces dernières années entre la gauche et l’électorat populaire.

Dans le numéro Cerveau et Psycho de mars-avril 2007, Pascal Marchand, professeur à l’IUT information de Toulouse, montre ainsi comment la sensibilité de droite et celle de gauche s’expriment par des modes de raisonnement spécifiques. Pour expliquer un problème, les sympathisants de droite ont plutôt tendance à avancer une cause unique tandis que les sympathisants de gauche invoquent généralement plusieurs raisons.

Les recherches montrent aussi que les sympathisants de droite adoptent volontiers un mode d’explication fondé sur la psychologie individuelle (la responsabilité, la compétence, le courage…) tandis que les sympathisants de gauche raisonnent plus en terme de responsabilité collective (les institutions, l’économie, le contexte).

Une précision importante néanmoins : ces modes de raisonnement sont rarement aussi tranchés. Ils constituent en fait les deux extrémités d’une échelle sur laquelle chacun se situe selon sa sensibilité idéologique.

Revue de presse

Les débats du moment