Analyses

AccueilAnalysesFabrique de l'opinionPolitiqueImages du pouvoirPolitiques, patrons, experts, magistrats, journalistes : des élites diversement appréciées

Politiques, patrons, experts, magistrats, journalistes : des élites diversement appréciées

Paru le 18 mai 2007 | dans Images du pouvoir
Rédigé par Franck Gintrand

Des politiques mal aimés

Même si les élites n’ont pas la cote, certaines s’en tirent mieux que d’autres.

TNS Sofres vient de réaliser une étude sur les élites, les médias et la société française. Premier enseignement : la fonction ne suffit plus pour définir l’élite. Pour 73% des Français, c’est le passage dans les médias qui détermine l’appartenance à l’élite. Second enseignement : l’image générale des élites auprès des Français est mauvaise, même si ce constat doit être nuancé selon les cas puisque les dirigeants (hommes politiques et patrons) sont plus critiqués que les autres pouvoirs (experts, magistrats et journalistes).

La parole des décideurs a de moins en moins de valeur aux yeux des Français. Pour regagner en légitimité et en crédibilité, les hommes politiques sont de plus en plus contraints de passer dans les médias mais aussi de s’appuyer sur l’avis d’experts reconnus pour cautionner leurs propositions. A l’approche des prochaines échéances électorales, cette tendance pourrait notamment se traduire par la multiplication et la médiatisation des prises de paroles des experts.

Revue de presse

Les débats du moment